Comment connecter ma base de données MySQL à Powerslide ?

Dernière mise à jour : 02/09/2021

Dans un environnement où il ne suffit que de quelques secondes pour obtenir les informations que l’on veut avec une bonne connexion Internet, il est essentiel pour une entreprise de pouvoir lire, analyser et comprendre ses données de façon simple et rapide. En effet, quelle que soit la taille d’une entreprise, il est important de pouvoir pour rapidement adapter sa stratégie en fonction de ses résultats. Les données d’une entreprise étant stockées dans des bases de données, garder un délai très court entre la récolte des données et leur analyse est un vrai défi.

Afin de vous aider à relever ce défi, Powerslide vous permet de créer une connexion entre votre base de données et l’application. Vous pourrez ainsi disposer de données à jour et facilement analysables via vos présentations.

Dans cet article nous vous aiderons à déterminer s’il est pertinent pour vous de connecter votre base de données MySQL à Powerslide, puis nous vous expliquerons comment créer cette connexion en quelques clics, et enfin nous vous montrerons comment utiliser cette connexion à bon escient. Vous trouverez à la fin de cet article la vidéo résumant la façon de créer sa connexion, son jeu de données et de les utiliser.

Connecter ma base de données à Powerslide

Est-il opportun de connecter ma base de données à Powerslide ?

Avant de connecter votre base de données à Powerslide, vous devez prendre en considération plusieurs paramètres comme :

  • La confidentialité des données se trouvant dans votre base
  • La fréquence de mise à jour de vos données
  • L’accessibilité du réseau sur lequel se trouve votre base

En effet, lorsque vous connectez votre base de données à Powerslide, vous devez être conscient que vous ouvrez un accès en lecture à votre base. Vous ne pouvez donc pas connecter votre base de données à Powerslide si celle-ci contient des données sensibles pour une question de confidentialité. En aucun cas Powerslide ne lit, n’utilise ni ne divulgue vos données en dehors des stricts besoins de votre jeu de données. Mais il vous faut tout de même vérifier que cela ne va pas à l’encontre de votre politique en matière de données. N’oubliez pas le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), les données exposées ne doivent pas permettre d’identifier vos clients ou collaborateurs.

De plus, si les données que vous souhaitez utiliser dans votre jeu de données ne sont pas amenées à changer régulièrement, il vous faut évaluer l’utilité de créer la connexion à votre base. Lorsque Powerslide est connecté à vos données, il va envoyer une requête à votre base de données à chaque fois que le jeu de données créé sera utilisé, il n’est donc pas nécessaire de créer la connexion si vos données n’ont pas besoin d’être à jour en temps réel sur votre présentation.

Une autre conclusion découle de cette information : si le réseau de votre base de données n’est pas accessible à partir d’un réseau externe, vous ne pourrez pas utiliser la connexion à votre base de données pour importer vos données dans Powerslide. Mais ne vous inquiétez pas, vous pouvez utiliser les autres moyens d'intégrer vos données à l’application.

En revanche, si vous avez besoin de créer un tableau de bord qui vous permet de connaître en temps réel vos KPIs, les résultats de votre entreprise ou l’état de vos stocks par exemple afin de pouvoir adapter vos stratégies d’entreprise, la connexion à votre base de données est faite pour vous !

Maintenant, supposons que toutes les conditions sont réunies pour que vous puissiez connecter votre base de données à Powerslide et voyons comment le faire.

Comment connecter ma base de données à Powerslide ?

Quelles sont les bases de données compatibles avec Powerslide ?

Pour vous faciliter la tâche, nous avons développé quelques connecteurs selon les outils de nos utilisateurs. Actuellement, nous intégrons les bases de données suivantes :

  • PostgreSQL
  • MySQL
  • MariaDB
  • ClickHouse
  • MS SQL
  • Oracle
  • Snowflake
  • Denodo

Si vous avez un besoin particulier, n’hésitez pas à nous contacter et nous exposer votre cas d’usage.

Comment paramétrer ma connexion ?

Pour créer la connexion à votre base de données, vous devrez avoir sous la main les caractéristiques de votre base de données. Les informations nécessaires selon le connecteur que vous souhaitez utiliser sont :

  • Pour PostgreSQL, MS SQL, Oracle, Snowflake et Denodo :
    • Le nom de la base de données
    • L'adresse de l'hôte
    • Le schéma de la base (facultatif pour PostgreSQL, MS SQL, Oracle et Denodo)
    • Le port d'accès à la base
    • Les identifiants de connexion
  • Pour MySQL, MariaDB et Clickhouse:
    • Le nom de la base de données
    • L'adresse de l’hôte
    • Le port d’accès à la base
    • Les identifiants de connexion

Description du formulaire de création de connexion

Pour ajouter une connexion dans l’application Powerslide, rendez-vous dans la partie Sources de données, cliquez sur le bouton Requête SQL, puis sur Ajouter une connexion. Entrez les paramètres correspondant à votre base de données. Vous pourrez alors tester votre connexion et en cliquant sur Tester la connexion. Enfin, cliquez sur Ajouter et le tour est joué !

GIF création de la connexion

Comment créer le jeu de données idéal avec des requêtes SQL ?

Pour illustrer cet article, nous allons utiliser une base de données MySQL correspondant au schéma suivant :

Schéma de la base de données

Qu'est-ce qu'une requête SQL ?

Une base de données permettant de stocker nos données, il nous faut un moyen de lire, écrire, modifier et éventuellement supprimer ces données, on dit alors qu’on fait une requête sur les données. Le SQL (Structured Query Language en anglais) est un langage informatique nous permettant d’effectuer ces actions. Il est d’ailleurs l’outil de requêtage le plus répandu.

Cependant, lorsque vous connecterez votre base de données à Powerslide, l’application ne va évidemment pas modifier votre base de données. Elle va uniquement lire les données qu’elle contient pour vous permettre de créer votre jeu de données. La lecture d’une base de données se fait via des requêtes « SELECT » qui se présentent sous la forme suivante :

SELECT ... FROM ... WHERE ... GROUP BY ... HAVING ... ORDER BY ... LIMIT ...
...: liste des champs que vous souhaitez ramener dans votre jeu de données ou *
...: nom de la table
WHERE: pour appliquer un filtre à vos données
...: condition à vérifier
GROUP BY: pour choisir de regrouper vos données
...: champs sur lesquels vous souhaitez appliquer le regroupement
HAVING: une autre façon de filtrer vos données
...: condition
ORDER BY: pour trier les données
...: ASC pour l'ordre ascendant (ou croissant), DESC pour l'ordre descendant (ou décroissant). Par défaut les données sont triées par ordre croissant.
LIMIT: pour ne ramener qu'un nombre limité de données
...: nombre limite

Vous pouvez ensuite combiner plusieurs de ces requêtes afin de créer des jointures entre différentes tables de votre base de données. Pour tout savoir sur les bases de données MySQL, vous pouvez suivre ce tutoriel.

Comment écrire ma requête SQL dans Powerslide ?

Après avoir paramétré la connexion à votre base de données, vous pouvez écrire votre requête SQL dans la partie prévue à cet effet dans l’interface :

Description interface de requêtage

Pour créer votre jeu de données, entrez votre requête dans la partie SQL REQUEST, puis cliquez sur le bouton Lancer la requête. Si votre base contient des champs ayant le même nom dans des tables différentes, il faudra préfixer le nom du champ avec le nom de la table de la façon suivante:

<nom de la table>.<nom du champ>   Par exemple: SELECT Client.id FROM ...

Si vous devez ramener de nombreux champs à partir de différentes tables de votre base, votre requête SQL peut devenir assez longue et incompréhensible lorsqu’on l’écrit sur une seule ligne. Le bouton image-png-Aug-27-2021-03-37-53-82-PM vous permet de mettre en forme la requête afin de faciliter sa relecture.

En tapant votre requête, vous vous apercevrez que l’interface de requêtage dispose également d’auto-complétion :

Auto-complétion de la requête SQL 

Selon ce que vous tapez, différentes options vous seront proposées. Vous pouvez choisir une des propositions avec votre souris ou à l’aide des flèches de navigation de votre clavier et la touche Entrée, ou encore continuer à taper votre requête si aucune des propositions ne vous convient.

Le résultat de votre requête s’affichera dans la partie RESULTS sous forme de tableau. Si après avoir appuyé sur le bouton Lancer la requête vous voyez ce message d’erreur :

Erreur 404 - Table doesn't existCela signifie qu’il vous manque le nom de la base de données avant le nom de votre table. Par exemple :

Si j’écris « select * from etalab_dvf » au lieu de « select * from ods_public_dataset.etalab_dvf »

Si vous rencontrez cette erreur :

Erreur 400 - Syntax errorCela signifie que vous avez ajouté un « ; » dans votre requête.

En revanche si vous rencontrez cette erreur :

Cannot convert undefined or null to objectCela signifie tout simplement qu’il n’y a aucune ligne de votre base de données qui correspond à la requête SQL que vous avez écrite. Il s’agit sûrement d’une erreur dans le filtrage de vos données.

Une fois votre requête exécutée, il ne reste plus qu’à vérifier que les données obtenues sont bien celles que vous désirez avoir dans votre jeu de données et cliquer sur Créer une source de données. Vous serez automatiquement redirigé vers l’interface de Source de données de Powerslide. Et voilà, votre jeu de données est créé. Vous n’avez plus qu’à intégrer vos données dans vos présentations.

GIF utilisation de la connexion

Si vous souhaitez modifier votre requête SQL après avoir créé votre jeu de données, il vous suffit d’ouvrir ce jeu de données, de passer en mode édition et de cliquer sur le bouton . Pour que la nouvelle requête soit validée il faudra que la structure du jeu de données reste la même. En définitive, il faudra garder les colonnes de données déjà présentes dans le jeu de données et conserver le type de ces colonnes, mais vous pourrez ajouter des colonnes à la fin de votre jeu de données.

En résumé,

Créer une connexion directe entre sa base de données MySQL et son outil de présentation des données peut s’avérer être un gain de temps énorme après avoir bien vérifié que cela n’enfreint pas la politique menée sur les données dans votre boîte. Powerslide vous permet de paramétrer cette connexion, récupérer les données nécessaires à la création de vos tableaux de bord ou reportings, les mettre sous forme de graphiques et tout ça, en quelques clics !

Vous aussi, testez la puissance de la connexion à votre base de données :

Je découvre Powerslide