Collectivités : comment utiliser l’open data ?

Dernière mise à jour : 23/02/2021

Les enjeux de l’Open Data pour une collectivité sont nombreux. En effet, que ça soit pour la direction générale, les services techniques, les directions de transport et des mobilités ou encore le délégué à la protection des données, tous les services sont concernés.  

Plus que de simples données imbriquées, l’Open Data offre aux collectivités l’opportunité d’accéder à une quantité de données infinies. L'objectif est de vous inscrire dans une logique d’innovation pour votre territoire.  

Aujourd’hui, il est très facile de se perdre dans cette jungle de données. Voici comment utiliser l’open data pour votre collectivité et en faire un allié de taille ! 

comment utiliser Open Data collectivité

Qu'est-ce que l’open data ?  

Avant de rentrer dans le vif du sujet, vous devez savoir ce que c’est concrètement. L’Open Data ou “données ouvertes”, sont des données libres de droits disponibles en ligne que tout le monde peut utiliser, partager et contribuer. Ces trois termes sont les racines mêmes de l’Open Data où l’information publique est considérée comme un bien d’intérêt général.  

En France, certaines collectivités territoriales comme Rennes et Paris ont initié une démarche open data dès 2010. Au niveau national, le gouvernement a créé en février 2011, la mission Etalab et lancé le portail data.gouv.fr en décembre de la même année. Ce portail est dédié à des projets Open Data au service de tous

Pour utiliser et mettre à disposition des données en Open Data, ces données doivent être sous licence. Il existe 2 types de licences applicables aux informations publiques avec des spécificités différentes :

  • La licence ouverte : c'est une licence ouverte, libre et gratuite qui permet de réutiliser des informations. La réutilisation des informations autorise la reproduction, la redistribution, l'adaptation et l'exploitation commerciale des données. Cette licence exige une mention obligatoire de la paternité (c'est-à-dire de la source) dans le but de garantir la transparence de la donnée.
  • La licence ODBL : cette licence est quasi-similaire à la licence ouverte, à l'exception que le partage doit être fait aux conditions identiques. C'est-à-dire que si vous utilisez une version adaptée d'un jeux de données, ou que vous produisiez une création à partir de celui-ci, vous devez aussi offrir ce jeu de données selon les termes de la licence ODbL. En respectant ces conditions, vous pouvez exploiter un jeu de données issu de cette licence à des fins commerciales. 

Définissez votre stratégie et fixez vos objectifs 

Afin d’éviter de partir dans tous les sens, vous devez établir votre stratégie. Celle-ci doit être construite autour de vos objectifs. Voici 3 niveaux d’objectifs différents (et complémentaires) pour votre collectivité : 

  1. La transparence et la redevabilité de l’action publique : L’open data a pour principal but de garantir la transparence et la clarté de l’action publique. Pour les citoyens c’est un gage de confiance envers leurs élus. Grâce aux informations partagées sur leurs prises de décisions, leurs mises en œuvre, sur leurs utilisations du budget… les citoyens comprennent mieux les actions publiques.  
  2. Le développement et l’amélioration des services : L’ouverture des données participe à la dynamique de l’activité sur le territoire. Elle facilite l’innovation au sein des entreprises en quête de développer de nouveaux produits et services. Elle permet également de donner plus de place aux initiatives citoyennes qui se réapproprient les données publiques. Pour le tissu associatif, elle aide à trouver de nouvelles ressources pour améliorer les services proposés.  
  3. Le renforcement et la personnalisation du lien entre citoyen et collectivité : L’attractivité du territoire se développe grâce à la transparence des services liés aux activités quotidiennes. De plus, pour permettre un meilleur échange entre les collectivités et les différents publics, des démarches d’écoute et de co-création avec la société civile peuvent être envisagées.  

Vos objectifs peuvent être progressifs et portés sur un élément à la fois. Maintenant que vous savez pourquoi vous allez ouvrir vos données, vous aurez plus de facilité à construire votre stratégie. Selon le rapport de Bothorel, de nombreux acteurs ne comprennent pas l'utilité de faire de l'Open Data. Pour palier à ce constat, commencez d'abord par impliquer vos agents dans le processus et former vos équipes. La finalité de la formation sert à faire comprendre les enjeux et le fonctionnement de l’open data à toutes les parties prenantes de votre projet.

 

Identifiez des données à ouvrir 

La loi pour une République numérique prévoit une ouverture des données « par défaut ». À savoir :   

  • Les documents administratifs que vous avez communiqués à des demandeurs   
  • L’inventaire des documents administratifs que vous produisez dans le cadre de vos missions de service public  
  • Les bases de données produites et reçues dans le cadre des missions de service public. Ces bases de données doivent être mises à jour régulièrement  
  • Les données dont la publication représente un intérêt économique, social, sanitaire ou environnemental. 

    Attention, les documents administratifs contenant des secrets légaux et à caractère personnel ne sont pas éligibles à la diffusion sauf quelques exceptions.  

Selon OpenData France, les données prioritaires que vous devez ouvrir sont :  

  • L’état civil  
  • Le budget  
  • Les délibérations et décisions du maire  
  • Les subventions  
  • La base d’adresse nationale et filaire de voies 
     

Il est recommandé d’ouvrir également les données :  

  • Des marchés publics et permis de construire,   
  • De votre agenda,   
  • Des résultats des élections,   
  • Du patrimoine immobilier municipal dont les infrastructures.   
  • Du PLU (Plan Local d’Urbanisme).   
  • Des services urbains : eau, déchets et transports 

Vos données doivent être fiables et de qualités pour garantir la crédibilité de votre collectivité.  

  

Transformez vos données  

Vos données sont extraites de vos applications métiers dans la plupart des cas et ne sont pas directement exploitables. Vous devez les préparer afin de garantir une compréhension rapide par vos utilisateurs.   

Ainsi, vous devez transformer vos données brutes. La dataviz ou data visualisation, c’est l’art de transformer une donnée sous forme de support visuel, tel que des histogrammes, des cartographies, des diagrammes, etc... Le but est d'illustrer la donnée et la rendre plus facile à assimiler

Vos jeux de données devraient être aisément réutilisables c’est-à-dire de qualités et exploitables par un système de traitement automatisé. Elle ne devrait pas avoir besoin obligatoirement d’une intervention humaine en premier lieu.  

En ce qui concerne la publication de vos données, cela dépend de chaque collectivité. Vous pouvez opter pour publier sur votre site, sur un portail open data avec d’autres collectivités, ou déposer sur le portail national data.gouv.fr. Votre choix doit s’effectuer en fonction de votre stratégie !  

  

Animez votre démarche Open Data  

Une démarche open data ne s’arrête pas à la publication des données. Animez sa démarche Open Data demande une bonne communication à toutes les échelles. Il faut être en mesure d’identifier et de sensibiliser les acteurs pouvant utiliser et promouvoir la démarche.  

En interne, vous devez faire connaître les enjeux de l’Open Data, démontrer son intérêt et inciter les acteurs à utiliser des données ouvertes dans leur quotidien.   

Vous devez aussi faire connaître la démarche en externe, en mobilisant les acteurs pour s’assurer que les données mises à disposition soient utilisées et en vous assurant que les bénéfices obtenus soient connus et valorisés.  

Parallèlement, vous pouvez faire évoluer la démarche vers la modernisation de l’action publique. C’est en vous mettant dans une dynamique d’innovation en interne et dans une réflexion sur la contribution et l’engagement citoyen par la donnée que vous y arriverez. Rien ne vous empêche d’échanger avec les autres collectivités pour partager des retours d’expériences. Ou encore, vous pouvez participer à des hackathons. Ce sont des évènements où plusieurs spécialistes se réunissent autour d'un projet collaboratif et à des réunions thématiques sur des sujets précis.

  

Pour conclure,  

C’est relativement simple de se perdre dans une stratégie autour de l’Open Data si vous n'avez pas les prérequis et les connaissances nécessaires. L’open data pour votre collectivité est un levier politique pour des enjeux principaux liés à l’environnement, la mobilité, la transition écologique/énergétique, la relation citoyenne, le logement et l’urbanisme.   

Il est de ce fait un outil décisionnel important qui vous permet de diagnostiquer chacun de ces secteurs et de prendre de meilleures décisions. Le tout en garantissant une transparence à vos administrés.  

Pour construire votre projet Open Data, vous avez besoin d'outils ! Ainsi, si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez télécharger notre plaquette Open Data qui vous permet de mieux piloter l'action publique grâce aux données.

Je découvre Powerslide