Comment construire un tableau de bord efficace ?

Dernière mise à jour : 16/04/2021

Le tableau de bord est un outil de pilotage d’entreprise qui a pour principale vocation d’aider à prendre des décisions. Il met en scène des indicateurs clés de performance sélectionnés selon vos objectifs pour avoir un suivi régulier des résultats de vos actions.

Piloter une entreprise, n’est pas toujours une chose aisée. Bien que le tableau de bord ait pour principal objectif d’aider à la prise de décision, il en demeure qu’il est souvent mal compris et mal utilisé. Dans cet article, vous allez connaître tous les secrets pour construire des tableaux de bord efficaces.

comment construire un tableau de bord efficace

Qu’est ce qu’un tableau de bord ?

Par définition, le tableau de bord est un outil d’aide à la décision ayant pour objectif de réduire les incertitudes. Il apporte des réponses à des interrogations précises en vue d’atteindre les objectifs fixés. 

C’est un tableau dans lequel vous retrouverez des indicateurs de performance. Un tableau de bord composé de bons indicateurs, permet non seulement aux décideurs d’être plus réactifs, mais aussi d’améliorer la communication, la motivation et l’apprentissage en interne.

Il peut être utilisé à toutes les échelles d’une entreprise. Bien qu'il est souvent utilisé par des contrôleurs de gestion, vous pouvez aussi retrouver des tableaux de bord RH, marketing, comptable, etc.

 

Comment construire votre tableau de bord  ?

Avant toutes choses, pour construire un tableau de bord efficace vous devez connaître à qui il va être destiné. Votre objectif est de mettre en avant les points essentiels pour les parties prenantes concernées.

Vous devez aussi être capable de certifier la véracité de vos informations. C’est crucial pour avoir un support pertinent et de qualité ! 

 

1 - Identifiez vos indicateurs grâce à vos objectifs

Les indicateurs de performance mesurent le résultat des actions menées. Il en existe beaucoup et c’est à vous de déterminer lesquels choisir. Vous devez vous poser les questions suivantes :

  • Quels sont mes objectifs ?
  • Sont-ils des objectifs longs, moyens ou courts termes ?
  • Que mesurera l'indicateur ?
  • Qui sera intéressé par ces informations ?
  • Comment cet indicateur sera-t-il mis à jour ?
  • À quelle fréquence vais-je le mettre à jour ?

À partir de là, vous aurez une vision plus claire sur le tableau de bord à construire et les indicateurs à privilégier. 

 

Exemple pour un tableau de bord avec des objectifs stratégiques, les indicateurs sélectionnés peuvent être :

  • Le chiffre d’affaires
  • Les besoins en fonds de roulement
  • La trésorerie nette
  • Le délai moyen de la production des commandes
  • Le nombre d’heures de formation des clients à un outil
  • Les parts de marché
  • Pourcentage des investissements en R&D
  • Nombre de nouveaux produits
  • Panier moyen
  • Le nombre de client
  • Le nombre de commandes

Cliquez sur les données, c'est interactif !

Toutefois, pour vous aider à adopter les bonnes pratiques concernant la sélection de vos indicateurs, vous pouvez consulter notre article qui traite de ce sujet.

 

2 - Privilégiez autant la forme que le fond

Génial ! Maintenant vous disposez de la matière première de votre tableau de bord. Il ne reste plus qu’à le mettre en forme. C’est la partie qui peut être considérée comme la plus importante. Vous aurez beau avoir des données pertinentes mais le piège est de vouloir en faire trop ou pas assez. 

Pourquoi ? Parce que vous devez à tout prix considérer que les personnes qui vont utiliser votre tableau de bord sont différentes de vous. Ils ont leur propre perception et leur propre interprétation de la donnée. De plus, il est très facile de se perdre à la lecture d’un tableau de bord composé de données brutes.

C’est pour cela que l'utilisation de la data visualisation (ou dataviz) doit être maîtrisée. La data visualisation est un concept visant à donner une représentation visuelle à la donnée brute. Typiquement, vous y retrouverez des visuels sous forme de courbes, de diagrammes, de cartographies, de barres, etc…

Pour éviter d’avoir des data visualisations qui ne sont pas adaptées, il existe des codes à respecter :

  • Faciliter la lecture. N’hésitez pas à utiliser l’espace ! Par exemple : lorsque vous devez mettre en scène un graphique, vérifiez bien que les axes soient bien proportionnés. Lorsque vous devez comparer des évolutions, utilisez plutôt des courbes. Lorsque vous voulez faire apparaître des proportions, utilisez des camemberts pour 3 ou 4 parts maximum.
  • Être concis. Soyez bref dans vos écrits ! Préférez par exemple “L’Europe : 26% du CA” à “26% du chiffre d’affaires est réalisé en Europe”.
  • Éviter les biais de perception. Gardez de la cohérence dans vos échelles ! Pour vos graphiques, gardez la valeur “0” sur l'axe Y pour garantir une bonne perception des écarts entre plusieurs barres.
  • Apporter l’information par la couleur. Utilisez une palette de couleurs bien définie ! Le but n’est pas de transformer votre tableau de bord en arc-en-ciel, au risque de perdre en information. Utiliser plusieurs couleurs uniquement quand cela est nécessaire, par exemple pour les camemberts et les courbes.
  • Hiérarchiser l’information. Classez les informations par ordre croissant ou décroissant ! Si par exemple, la répartition de votre chiffre d’affaires est issue de la France à 20%, à 40% de la Belgique, à 15% de la Suisse et à 25% du Luxembourg. Vous pouvez disposer ces éléments sous forme de diagrammes par ordre décroissant à commencer par la Belgique, le Luxembourg, la France et puis la Suisse.

Le respect de ces bonnes pratiques permet à votre audience de s’immerger plus facilement dans votre discours. 

 

3 - Scénarisez pour mieux communiquer

L’objectif principal reste la capacité à communiquer les données. Vous pouvez même ajouter la narration comme composante à votre tableau de bord. Les données, les visuels et la narration sont les racines du data storytelling

Le data storytelling est considéré comme l’art de raconter une histoire au travers de la donnée. L’être humain a plus de facilité à se projeter au travers d’une histoire. Depuis notre enfance, nous sommes fascinés par les histoires ! Et même avec l’âge, cela n’a pas changé. 

Contextualisez et scénarisez vos données pour communiquer avec votre audience. De cette façon, il sera plus facile pour eux d’interpréter les résultats et de prendre conscience de l’impact de leurs actions.

 

Conclusion,

Retenez qu’il faut mettre à jour vos tableaux de bord régulièrement pour garder de la cohérence dans le suivi de votre  activité.

Le tableau de bord est un outil synthétique très efficace lorsque vous savez comment le construire et l’interpréter. Il demeure un impératif pour mesurer le résultat de vos actions. 

Que ça soit pour une analyse stratégique, opérationnelle ou de gestion, le tableau de bord converge sur des objectifs précis pour faire ressortir des informations clés. Il permet aussi de clarifier les actions et d'être un support pour manager vos équipes.

Maintenant à vous de jouer ! Si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez tester gratuitement POWERSLIDE et commencer à créer vos premiers tableaux de bord interactifs.

Je découvre Powerslide